Opus 7 : Le graphisme et l’ergonomie, des atouts essentiels pour réussir vos emailings

54,6 % des internautes interrogés lors de l’étude SNCD considèrent qu’un graphisme attrayant constitue un des principaux facteurs de clic sur un e-mail. Les études comportementales l’attestent : la meilleure personnalisation est celle qui ne se voit pas mais qui suscite le clic de l’internaute.

L’ergonomie de l’email va de paire avec un graphisme attrayant. En effet, une ergonomie bien pensée guidera l’internaute dans sa lecture et permettra d’augmenter considérablement le taux de clic. Par ailleurs, rappelons qu’un développement de qualité est impératif en matière d’e-mailing. Il serait malheureux de parvenir à faire cliquer un internaute sur l’un des liens d’un email pour qu’ensuite ce même lien soit erroné ou encore d’envoyer des mails illisibles sur certains système de lecture ! En résumé, pour réussir ses emailings et ses newsletters, de nombreuses compétences doivent être réunies : rédactionnelles, marketing, graphiques, ergonomiques, techniques, … Il est, donc, très difficile de les réunir toutes en dehors d’une agence spécialisée. C’est pourquoi, nous vous invitons à consulter notre page de présentation.

Ainsi se termine « Comment doper les résultats de ses e-mailings ? », à bientôt pour une autre saga !

Commentaires fermés

Opus 6 : Faire gagner des cadeaux, quel impact sur vos emailings ?

Inclure la possibilité de participer à un jeu concours ou de gagner un cadeau augmentera fortement le taux de clic de votre campagne. En effet, 61,4% des internautes cliquent pour ouvrir un email lorsque la possibilité leur est offerte de gagner des cadeaux.

Par ailleurs, cela est une excellente manière de favoriser le marketing viral.
En effet, parmi les principaux facteurs de parrainage, nous retrouvons l’intérêt du sujet (69,9%) et l’intérêt des offres (66,4%) mais aussi en 3ème position les chances de gagner (55,6%).

Enfin, c’est un excellent moyen de capter en propre des abonnés à sa newsletter lors d’une opération comportant de la location d’emails. En effet, les internautes qui s’inscrivent à des jeux-concours accepetent plus facilement la suggestion d’abonnement à la newsletter.

Prochain opus : Le graphisme et l’ergonomie, des atouts essentiels pour réussir vos emailings

Commentaires fermés

Opus 5 : Newsletters / Emailings, la bonne fréquence d’envoi

Lorsqu’ils sont intéressés, les internautes plebistent une fréquence au moins hebdomadaire

Tous secteurs confondus, lorsqu’ils sont intéressés, plus de 50 % des internautes souhaitent recevoir des e-mails au moins une fois par semaine. Ce chiffre sous-entend que l’e-mailing soit ciblé, c’est-à-dire que les destinataires soient intéressés par le sujet ou les offres. Mais attention, la sanction d’un envoi trop fréquent d’informations non pertinentes, par rapport aux attentes des destinataires, c’est au mieux le désabonnement, au pire l’empreinte d’une mauvaise image de marque !

Quand on parle de fréquence, on pense aussi risque de désabonnement

En effet, selon l’étude SNCD, le premier facteur de désabonnement d’un e-mail commercial est l’inadaptation des offres aux attentes (85,2%). Viennent ensuite la répétitivité trop élevée des messages (82,7%) puis la trop grande fréquence des offres de l’annonceur (71,5%).

Ainsi, ce n’est pas tant le nombre des e-mails mais le caractère répétitif et inadapté des messages qui incite les internautes à se désabonner. Pour lutter contre le désabonnement, les annonceurs doivent être créatifs et cibler leurs campagnes d’e-mailing.

Prochain opus : Faire gagner des cadeaux, quel impact sur vos emailings ?

Commentaires fermés

Opus 4 : Choisir le bon moment pour envoyer son e-mailing

Envoyez vos emailings plutôt en semaine

Selon une étude du SNCD les internautes répondants préfèrent recevoir les emails commerciaux en semaine (91.2% contre 86.3%). Cette tendance est confirmée par Emailing Solution qui constate de meilleurs taux d’ouverture et de clic en semaine.

Préférez un envoi le mardi ou le jeudi

Le jeudi (31.5% ouverture / 9.5% de clic) et surtout le mardi (33.4% ouverture / 9.9% de clic) sont d’après Emailing Solution, les jours les plus propices si l’on veut maximiser son taux d’ouverture et de clic. Question de bon sens ! Les lundis, vendredis et mercredis sont, en effet, des jours souvent consacrés aux réunions et à la prise de RTT. Ainsi, la disponibilité des internautes est moindre.

Peu importe le moment de la journée

Selon une étude du SNCD les internautes répondent à 73.4% qu’ils n’ont aucune préférence concernant le moment de la journée pour recevoir des emails commerciaux. 11% disent préférer le matin, prés de 8% le soir, 5.5% l’après-midi et seulement un peu plus de 2% le midi.

Dans tous les cas, faites un choix de bon sens en fonction de la spécificité de votre cible et du type de message !

Prochain opus : Newsletters / Emailings, la bonne fréquence d’envoi.

Commentaires fermés

Bannière pub - National Citer - Design MMCréationLa bannière publicitaire est un moyen répandu de se faire connaître, de faire de la publicité, d’engendrer du trafic sur son site internet ou encore de doper ses ventes.

Tous les secteurs d’activités utilisent les bannières pour promouvoir leurs produits et/ou services. Acteur de l’e-commerce, la boutique du Stade de France a mis en place récemment une campagne de bannières publicitaires. Un autre exemple concernant le secteur du tourisme, MMCréation a réalisé la dernière bannière animée pour le groupe Sofitel.

Aujourd’hui le Rich Media est un des moyens les plus utilisés pour créer ces bannières. Il permet de proposer un contenu plus riche qui se modifie et invite l’internaute à l’interaction. Ainsi, les créations animées intègrent du son et des vidéos.

Pour créer des publicités interactives, il existe plusieurs outils : Flash, DynamicHTML (DHTML), Java, Streaming Media. Bien que la technologie utilisée soit une étape importante dans le processus de campagne, le contenu de la bannière reste un élément crucial et déterminant du succès de la publicité en ligne.

Les facteurs clés de succès pour la mise en place d’une campagne pub via des bannières sur Internet sont donc :
• un contenu simple, court et attractif
• des emplacements sur sites à forts trafics
• une création graphique fortement attractive et invitant l’internaute à l’interaction
• le choix d’une technologie adaptée

Voir les dernières réalisations de MMCréation

Commentaires fermés