Internet a chamboulé le monde du tourisme en matière d’usage et de consommation.

Immédiateté du média, accès rapide à l’info et absence de déplacement, Internet convainc et séduit.
« 52 % des internautes ont déclaré que les sites Web leur donnent plus envie de partir, ce qui est un point important, témoignant ainsi de leur satisfaction vis-à-vis des sites Internet.» Guy Rafour pour le JDN (05/10/06).

Désormais, plus de 10 millions de Français se rendent chaque mois sur Internet pour préparer un voyage. En 2005, ils étaient 5.7 Millions à préparer leurs séjours touristiques exclusivement sur le Net.

Il est grand temps de délaisser vos brochures et vos guides papier… Dorénavant, augmentez efficacement vos réservations en profitant du média web.

Imposez-vous sur le marché de l’e-tourisme en évinçant la concurrence grâce à un site qui vous ressemble. Esthétique et Ergonomique votre site deviendra le plus puissant vecteur de communication de votre établissement.

Soyez réactifs et surfez sur la vague… Grâce à son site Internet, le Marceau Bastille enregistre une nette augmentation de ses réservations…

Sources :
Journal du Net
TNS SOFRES
Ministère du tourisme
Blog e-tourisme

Commentaires fermés

L’année 2006 a été marquée par le rôle prépondérant des moteurs de recherche dans l’usage d’internet. Les moteurs de recherche générant jusqu’à 33.8%1 des accès aux sites.

Cette année a aussi été marquée par les actions de Google pour contrer les tricheurs. En effet, le référencement d’un site ressemble parfois à un affrontement entre les référenceurs et les moteurs de recherche.

Certaines pratiques, comme les pages satellites, permettent facilement de tromper les moteurs en truffant de bons mots clés ces pages et en ne souciant pas du contenu réellement accessible pour les internautes.
Cette méthode est clairement interdite par les moteurs de recherches, ainsi Google a blacklister (supprimer un site des résultats de recherche) des sites comme « BMW » ou « HERMES » pour avoir utilisé ces pratiques.

De manière générale, tous les contenus cachés sont de moins en moins pris en compte par les moteurs, ainsi les balises de mots clés « META KEYWORDS »2 ne sont quasiment plus pris en compte par les principaux moteurs, et ce à cause des abus.

L’autre tendance importante est le rôle capital du netlinking (liens qui pointent vers votre site), le classement sur Google d’un site dépend autant du contenu du site que des liens qui pointent vers celui-ci.

Si nous devons tirez une morale et un plan d’action pour 2007 de cette année passée, les bonnes résolutions à tenir sont les suivantes :

1) Produire un contenu riche sur son site (c’est bon pour les internautes et c’est bon pour le moteur), oublier le précepte archifaux « les internautes ne lisent pas ».
Toutes les études montrent que les internautes sont déçus de la pauvreté des informations sur les sites.

2) Tisser des liens avec vos partenaires, fournisseurs, annuaires régionaux ou internationaux. Plus votre site sera perçu comme une référence dans son secteur par les moteurs plus le contenu de votre site sera considéré comme pertinent.

3) Refuser toutes les offres magiques du type, « on ne touche quasiment pas votre site, juste les métas, et vous serez premier sur Google », souvent cela cache des pratiques illégales qui risquent de vous faire disparaître totalement des résultats des moteurs.

Dans les prochains billets, je vous ferais part des évolutions et des meilleures pratiques du référencement.

Sources :
1. Xiti
2. Abondance

>> En savoir plus sur les compétences de l’agence en matière de référencement

Commentaires fermés

Période de Fêtes oblige, l’équipe d’MMC se transforme et devient l’assistant privilégié du Père Noël!

Prêts à tout pour faire sourire petits et grands, nous vous laissons découvrir notre talent caché…

Commentaires fermés

L’année 2005 s’était déjà terminée en beauté pour l’e-commerce français avec plus de 13 millions e-acheteurs (soit +26% par rapport à 2004) pour un chiffre d’affaires de près de 10 milliards d’euros (soit +50% par rapport à 2004).

Cette tendance très encourageante, s’est confirmée en 2006. Au 3ème trimestre le chiffre d’affaires de l’ensemble des sites de vente en ligne avait progressé de 40% par rapport à la même période de 2005, portant ainsi, à près d’un français sur trois le nombre de français ayant déjà effectué un achat en ligne.

Internet est devenu le 2ème canal de vente à distance (41%) après le courrier (50%) mais devant le téléphone (31%).
Ce développement exceptionnel fait de la France la championne d’Europe de la croissance de l’e-commerce (devançant Royaume-Uni, Allemagne, Espagne, …).

Au Hit-Parade des produits les plus vendus sur Internet, on retrouve, bien entendu, les billets d’avion et de train mais très près derrière les vêtements/chaussures, les livres, les CD/DVD, les produits informatiques, les réservations de séjours de vacances ou chambres d’hôtels.

Nouvelles tendances des produits achetés en ligne : les électroménagers, les meubles, les objets de déco, les vins, le matériel de jardinage et bricolage mais aussi l’automobile. 17% des acheteurs en ligne ont déjà loué un véhicule sur Internet et 6% ont même acheté un véhicule (neuf / occasion). Il n’est, donc, plus de produits qui ne puissent se vendre en ligne, même les macarons ont leur boutique sur Internet : http://www.laduree.fr/boutique/ !

Tout cela, laisse présager un Noël 2006 magique pour les e-commerçants français. On devrait franchir la barre des 2 milliards d’euros sur cette seule période avec une moyenne d’un cadeau sur 3 acheté en ligne pour les cyberacheteurs pour une part moyenne de 50% de leur budget total d’emplettes festives.

Le directeur d’un grand cabinet d’études londonien (James Roper – IMRG) affirme clairement aujourd’hui que « Internet prospère aux dépens des magasins de rue. …La théorie largement répandue dans le passé et selon laquelle les ventes au détail sur Internet ne décolleraient pas parce que les consommateurs préfèrent un contact directe avec le produit se révèle fausse ». Toute personne qui a connu le stress de la course aux cadeaux de Noël dans les magasins bondés peut aisément comprendre cet engouement pour les sites de vente en ligne !

A quand votre tour ?

Sources :
France Matin
Ministère des PME, du Commerce, de l’Artisanat, et des Professions Libérales
E-commerce & VAD
FEVAD
Journal du Net

Commentaires fermés


Media Convert
Media Convert est un outil en ligne de conversion de fichier. Utile en toute circonstance, il vous permet depuis n’importe quel poste disposant d’un accès internet de convertir rapidement et simplement vos fichiers.
Il est disponible dans 16 langues et évite l’installation d’un logiciel de conversion adapté au format désiré.

Media Convert permet la conversion en ligne de plus de 100 formats différents divisés en catégories telles que Images, Textes, Vidéos, Sons.
Afin de protéger vos données sensibles, vous pouvez inclure un mot de passe lors de la conversion de vos documents. Une fois votre fichiers uploadé sur le serveur, Media Convert se charge de tout, il vous suffit d’attendre et de récuperer ensuite votre fichier.

Media Convert limite la taille de fichier pouvant être converti à 50mo et ce service est totalement gratuit. En somme un outils à la fois accessible, gratuit et qui vous permettra de convertir un grand nombre de fichiers sans vous soucier des éternels problèmes de codecs, de logiciels spécifiques et autres joies de l’informatique !

Commentaires fermés